Search:
Recent Changes - Keyword Listing

edit SideBar

Species / Aporrhais Burdigalensis

Aporrhais Burdigalensis

Stromboidea


Original Designation of Chenopus burdigalensis by d'Orbigny, 1852, p. 59:

  • "1027 Burdigalensis, d'Orb., 1847. Rostellaria pes-pelicani Gratteloup, 1845 Conch. foss. Rostellaires pl. 1, fig. 5 (non Linné). Dax, St-Jean-de-Marsac; Autriche, Korod."

Locus typicus: Baden, Lower Austria, Austria

Stratum typicum: Badenian, Miocene

Chenopus burdigalensis (d'Orbigny, 1852); Syntype; Miocene; Baden, Lower Austria, Austria; Coll. MNHN, No. B31573; Copyright Museum national d'Histoire naturelle Paris


History and Synonymy

1847

Rostellaria pes-pelicani in Grateloup, 1847, Vol. Rostellaria, pl. 1, fig. 5

1922

Description of Chenopus burdigalensis by Cossmann & Peyrot, 1922, p. 277:

  • "Test assez épais, néanmoins fragile. Taille au-dessous de la moyenne; forme un peu ventrue; spire plutôt élevée, à galbe subconoïdal sous un angle apical de 40° environ; sept ou huit tours, d'abord lisses et convexes, puis anguleux au tiers antérieur de leur hauteur qui atteint la moitié de leur plus grande largeur; une couronne de fortes crénelures tuberculeuses, se prolongeant un peu sur la région antérieure et sur la rampe postérieure; l'ensemble est garni d'assez profondes stries spirales dont l'une détermine sur les tubercules une scission bifide. Ouverture étroite et longue, à queue probablement courte; aile très épaisse, sa digitation postérieure n'est pas entièrement attenante à la spire, son extrémité trigone diverge vers le second tour avant le dernier; la plus longue des digitations libres, celle du bas, reste élargie et reliée à celle du haut presque jusqu'au bout ou elle se termine par une courte épine non recourbée; columelle calleuse, lisse, presque rectiligne, à bord externe largement étalé depuis la gouttière de la digitation adhérente jusque sur le cou peu excavé.
  • Dim. Longueur probable : 28 millim. ; diamètre ventral : 11 millim.; avec la digitation : 25 millim."

Comment Cossmann & Peyrot, 1922, p. 278:

  • "Cette mutation s'écarte complètement de C. pespelicani et de la plupart de ses variétés pliocéniques par son galbe beaucoup plus ventru, se rapprochant plutôt de celui de C. Uttingeri, son labre — très dilaté et fortement épaissi — empâte les digitations jusqu'à leur extrémité; celle provenant de la carène médiane du dernier tour est obsolète, il en résulte que le contour supérieur du labre est moins anguleux et peut même devenir curviligne; la digitation semi-adhérente à la spire est d'ordinaire courte et fortement élargie; elle s'en détache vers le second tour avant le dernier; sa forte ornementation spirale et ses tubercules un peu axiaux sont caractéristiques de la var. taurominor (Sacco, pl. II, fig. 30), de l'Helvétien des collines de Turin — qui a presque la même ornementation — diffère de notre burdigalensis par sa taille moindre, par sa spire plus élancée comme celle de C. pespelicani. Nous avons fait remarquer plus haut que le vocable burdigalensis D'Orb. doit — à contre-sens — être réservé à la forme tortonienne, précisément inconnue aux environs immédiats de Bordeaux; elle se distingue très nettement de la forme burdigalienne: Ch. meridionalis par sa taille plus grande et surtout par l'ornementation de ses tours dont les carènes sont moins saillantes, ornés de nodules allongés en costules, au lieu des granules subitement contractés en filets axiaux que présente la mut. meridionalis. Enfin C. Uttingeri est encore plus trapu et a une ornementation bien plus fine.
  • Loc. — Saint-Jean-de-Marsacq, topotype (Pl. VIII, fig. 11 et 13), coll. Benoist; Soustons, coll. Degrange-Touzin (fig. 12), rare. — Tortonien. Salles (Moulin Debat), un spécimen douteux, coll. Duvergier. — Helvétien."

Chenopus burdigalensis (d'Orbigny, 1852); Figured in Cossmann & Peyrot, 1909-1934, Vol. 74, pl. VIII, fig. 11, 12, 13

Chenopus burdigalensis (d'Orbigny, 1852); Figured in Cossmann & Peyrot, 1909-1934, Vol. 74, pl. VIII, fig. 12; Ex-coll. Degrande-Touzin; Coll. MHNBx, No. 2014.10.842


Specimens from institutional collections

Chenopus burdigalensis (d'Orbigny, 1852); Miocene; Salles; Gironde, France; Coll. Muséum d'Histoire Naturelle de Bordeaux, No. 2007.8340.0

Chenopus burdigalensis (d'Orbigny, 1852); Miocene; Saint-Paul-les-Dax, Landes, France; Ex-coll. Degrande-Touzin; Coll. Muséum d'Histoire Naturelle de Bordeaux, No. 2014.10.841.0


Specimens from private collections

Aporrhais burdigalensis (d'Orbigny, 1852); Coll. Philippe Simonet

Aporrhais burdigalensis (d'Orbigny, 1852); Freak; Miocene; Leognan, Gironde, France; Coll. Stefano Granelli


Edit - History - Print - Recent Changes - Search

- This page is owned by Ulrich Wieneke
- Copyright features see here: Copyright
- It was last modified on October 08, 2016, at 05:55 PM-