Search:
Recent Changes - Keyword Listing

edit SideBar

Species / Digitolabrum Gracilidigitatus

Digitolabrum Gracilidigitatus

Stromboidea


Original description of Rostellaria gracilidigitata by Deshayes, 1865:

  • "R. testa ovato-sufusiformi; anfractibus in medio obtuse angulosis, costulis longitudinalibus lirisque planis, æqualibus, eleganter clathratis; ultimo anfractu ovato, antice in canalem brevem rectum attenuato; apertura elongato-angusta, utrinque attenuata; labro breviter expanso, intus profunde rugoso, digitibus tribus, gracilibus posterius profunde inciso; columella paulo concava, margine sinistro crassiusculo, abrupte terminato, rugis tenuibus vermicularibus instructo vestita."
  • "Nous ignorons la forme et la longueur de la spire, n'ayant sous les yeux que les deux derniers tours; l'avant dernier est assez large, obtusément anguleux dans le milieu; le dernier est ovale-oblong, il s'atténue en avant, prend de ce côté une forme conique, dont le sommet est formé par un canal court. Toute la surface est élégamment quadrillée par l'entrecroisement de costules longitudinales étroites, égales, régulières, et de funicules de même grosseur, transverses et également distantes. L'ouverture est oblongue, étroite; son bord droit est dilaté, médiocrement large, chargé en avant et en dedans de gros plis transverses; en arrière sont creusées trois gouttières qui, dans le fragment détaché de Caumont, se prolongent en trois digitations grêles, allongées, inégales. Au dehors, ces digitations sont soutenues par une nervure que nous retrouvons à la même place, dans le grand fragment d'Acy, et les deux parties s'adaptent si bien l'une à l'autre, qu'on les croirait détachées d'un même individu; cependant nous ne nous faisons pas une opinion absolument arrêtée à cet égard, parce que dans le fragment de Caumont nous observons entre les nervures des digitations, des stries ou des costules intermédiaires, dont nous n'apercevons pas de trace dans celui d'Acy qui, à la vérité, est très-roulé et fruste. La columelle est peu concave, elle est revêtue d'un bord gauche épais, tris-nettement limité en dehors; il est remarquable par de fines rugosités vermiculées dont il est couvert."

Stratum typicum: Eocene

Localities: Acy, Aisne, France; Caumont, Aisne, France

Rostellaria gracilidigitata in Deshayes, 1866, pl. 92, fig. 10


History and Synonymy

1870

Original description of Rostellaria boutillieri by Bezançon, 1870:

  • ”Testa fusiformis, turrita, carinata, apice obtusa; anfractibus septenis, paulatim crescentibus, convexiusculis, cancellatis, sutura simplici superne obliterata conjunctis. Ultimus anfractus spira duplo major, anterius in canalem productus et in alam aperturam versus ampliatus. Apertura longa antice in unum et postice in duos canales desinens, labro palmato in tres digitos acutos breviusculos, divaricatos, superne cristatos partito.”
  • ”La R. Boutillieri est une coquille allongée, fusiforme, munie d'une aile digitée et d'un court canal terminal. Elle a sept tours de spire peu rapides, peu convexes, dont les deux premiers forment un bouton mousse et lisse. Le dernier, beaucoup plus grand que les autres, constitue les deux tiers de la longueur totale. Après s'être élargi en aile au niveau de la bouche, il se rétrécit et se creuse en un canal assez court qui se relève un peu sur sa face dorsale et dont l’échancrure terminale est un peu versante. Les tours sont unis par une suture remontante, étroite et serrée entre les deux derniers tours et effacée entre les autres. Toute la surface est couverte d'un réseau saillant quadrillé qu'on voit très-bien sur le dernier tour: il est formé par de petites côtes longitudinales, coupées par des cordons spiraux plus volumineux: à partir de la naissance du canal terminal, ces cordons deviennent tout d'un coup beaucoup plus fins et plus serrés; ils disparaissent sur son bord ventral et sur son extrémité dorsale qui sont lisses. Sur toute la longueur de la spire règne une carène arrondie, assez saillante, deux fois aussi éloignée de la suture supérieure que de l'inférieure, qui, après avoir traversé toute la face dorsale de l'aile sur laquelle elle s'amincit, devient plus saillante, s'infléchit en arrière, et forme une crête qui soutient la digitation la plus longue. Notons encore une strie spirale, qui, placée entre la carène et la suture inférieure, se voit sur toute la longueur delà spire, tandis que toutes les autres sont plus ou moins effacées. L'ouverture est étroite, allongée; sa direction est parallèle au côté gauche de la spire. Elle est limitée par deux bords offrant à leurs commissures deux petits canaux, l'un antérieur, l'autre postérieur. De ce côté, elle reçoit un autre canalicule qui existe sur l'aile et elle semble bifurquée. Le bord interne excave légèrement la columelle; il est muni d'un bourrelet plat, étalé sur l'origine des dernières stries spirales et couvert de petites varices très-serrées, d'autant plus saillantes qu'elles sont plus antérieures. Sa plus grande largeur est a la partie moyenne: en avant il s'amincit et se retourne un peu sur la face dorsale; il est étroit aussi en arrière, où il se détache de la spire pour concourir à la fois à former le canal postérieur et la première digitation de l'aile. Le bord externe situé à la base de l'aile est constitué par une saillie mousse, allongée, analogue au bourrelet du bord interne, mais dont les varices sont plus espacées et moins saillantes. L'aile est assez petite: elle est légèrement renversée du côté du dos. Sa face ventrale est sillonnée par les petites varices du bord externe de la bouche. Elle offre, au niveau de la digitation moyenne, un canal qui, effaçant le bourrelet en ce point, va rejoindre la cavité buccale. Le bord de l'aile présente d'abord une digitation sur la face ventrale de laquelle est creusé le canal postérieur de la bouche. Elle est mousse et fort courte; c’est plutôt une ondulation anguleuse: une crête, continue avec le bord inférieur de la suture adjacente, la soutient du côté dorsal. En avant de cette digitation est une échancrure peu profonde, puis une seconde digitation un peu plus longue, renforcée en dehors par l'extrémité de la carène spirale et creusée de l'autre côté par un canal qui rejoint la fente buccale. Après une nouvelle dépression, vient une très-courte digitation soutenue par une petite côte dorsale et creusée d'une petite cavité. A partir de cette espèce d'épine, le bord prend une courbure presque régulière, tout en formant, dans le sens de son épaisseur, trois ondulations: la première et la troisième sont à convexité ventrale; la seconde, à convexité dorsale, est un peu déprimée sur son tranchant; enfin, la troisième contribue, par son extrémité antérieure, à former le canal terminal, auquel elle donne une assez grande profondeur. Sur sa face dorsale, l'aile est limitée par une gouttière longitudinale qui répond au bourrelet intérieur de l'ou verture. Plus près du limbe se voit un cordon saillant qui en suit la courbure générale et qui, commençant à la crête de la digitation la plus élevée, vient mourir au-dessus de l'échancrure du canal terminal, après avoir soulevé toutes les côtes transverses et s'être confondu avec la nervure qui soutient la plus grande digitation."
  • Locus typicus : D'Acy en Multien, France
  • Stratum typicum: Eocene, Bartonian

Rostellaria boutillieri in Bezançon, 1870, plate X, fig. 1

1889

Strombus boutillieri in Cossmann, 1889, pl. III, fig. 9, 10

  • Acy, France

1904

Dientomochilus (Digitolabrum) boutillieri in Cossmann, 1904, pl. III, fig. 8

1911

Dientomochilus (Digitlabrum) boutillieri in Cossmann & Pissarro, 1911; pl. XXX, fig. 155-2

2011

Digitolabrum gracilidigitatus in Pacaud, Ledon & Caze, 2011, pl. 4, fig. 3-8; Copyright MNHN

  • Fig. 3. Bartonian, middle Eocene; "sablière Heudebert", Baron, Oise, France; Coll. MNHN no. F.A28870; Ex-coll. Schtrock
  • Fig. 4. Bartonian, middle Eocene; Mary-sur-Marne, Seine-et-Marne, France; Coll. MNHN no. F.A28869; Leg. Pacaud
  • Fig. 5. Bartonian, middle Eocene; Mary-sur-Marne, Seine-et-Marne, France; Coll. MNHN no. F.A27202; Ex-coll. Faullummel
  • Fig. 6-7. Bartonian, middle Eocene; "sablière Heudebert", Baron, Oise, France; Coll. MNHN no. F.A27203; Ex-coll. Schtrock
  • Fig. 8. upper Lutetian; "Coteau de Vauville" near Fresville, Manche, France; Coll. MNHN no. F.B63091; Ex-coll. de Morgan
  • Scale: 10 mm.

Pacaud, Ledon & Caze, 2011 place Rostellaria boutillieri Bezançon in synonymy of Digitolabrum gracilidigitatus.


Specimens in institutional collections

Dientomochilus (Digitolabrum) princeps (Vasseur, 1881); Lutetian, Eocene; Coteau de Vauville, Fresville, Manche, France; Coll. MNHN no. B63091; Copyright Museum national d'Histoire naturelle Paris

Digitolabrum gracilidigitatus (Deshayes, 1865); Bartonian, Eocene; Mary-sur-Marne, Seine-et-Marne, France; Coll. Stichting Schepsel Schelp no. SSS 49504

Digitolabrum gracilidigitatum (Deshayes, 1865); Eocene; Bézu-le-Guéry, Aisne, France; Coll. Stichting Schepsel Schelp no. HES9865

Digitolabrum gracilidigitatus (Deshayes, 1865); Bartonian, Eocene; Luzancy, Seine-et-Marne, France; Coll. Stichting Schepsel Schelp no. HES53927


Specimens from private collections

Digitolabrum gracilidigitata (Deshayes, 1865); Eocene; Bézu-le-Guéry, Aisne, France; 50 mm; Coll. Jacques Pons / Combaut

Digitolabrum gracilidigitatus (Deshayes, 1865); Auversian, Bartonian, Eocene; Le Guépelle, Saint-Witz, Val-d'Oise, France; 42 mm; Coll. Jacques Pons

References:

  • Bandel, 2007
  • Bezancon, A., 1870; Description d'espèces nouvelles du bassin de Paris – Journal de Conchyliologie, XVIII, 1er juillet 1870, pp. 310-323, pl. X.
  • B. Caze, D. Merle, J.M. Pacaud and J.P. Saint-Martin (2010) - First systematic study using the variability of the residual colour patterns: the case of the Paleogene Seraphsidae (Mollusca, Gastropoda, Stromboidea). Geodiversitas 32 (3) : 417-477.
  • Cossmann, M. & G. Pissarro, 1904-1913, Iconographie Complète des Coquilles fossiles de l'Éocène des Environs de Paris. Tome seconde. Scaphopodes, Gastropodes, Brachiopodes, Céphalopodes et Supplément avec titre, errata. 65 plates (pls. 1-9: 1907; pls. 10-25: 1910; pls. 26-45: 1911; pls. 46-65: 1913)
  • Deshayes, 1866
  • Pacaud, Ledon & Caze,2011

Edit - History - Print - Recent Changes - Search

- This page is owned by Ulrich Wieneke
- Copyright features see here: Copyright
- It was last modified on September 28, 2016, at 07:40 AM-