Search:
Recent Changes - Keyword Listing

edit SideBar

Species / Hemithersitea Gregaria

Hemithersitea Gregaria

Stromboidea


Original Description of Thersitea gregaria by Antoine, 1943, p. 83:

  • ”Coquille de dimensions réduites pour le genre, lisse, avec seulement quelques fines stries d'accroissement, et, sur la région suprasuturale, 5 ou 6 filets spiraux équidistants, extrêmement fins, à peine perceptibles dans les meilleurs échantillons, et seulement sous un éclairage spécial. Spire dimorphe. Tours jeunes, au nombre de 5 ou 6, d'ensemble conoïde, croissant sous un angle d'environ 45°, deux fois à deux fois et demie environ aussi larges que hauts, légèrement convexes, avec les sutures bien marquées; dans certains exemplaires, les 5e et 6e tours sont obsolètement anguleux vers le quart inférieur, ce qui détermine un léger méplat sutural. Dès le 7e tour, la suture disparaît, cachée par la callosité columellaire étalée et débordante, en même temps la forme générale devient cylindracée. Dernier tour grand, égal, vu de face, aux trois quarts de la hauteur totale, à flancs parallèles mais nettement excavés vers le tiers inférieur, un peu renflé au-dessus de la suture, raccordé à la base par un angle obtus très largement arrondi. Columelle droite ou même un peu infléchie vers l'extérieur à l'extrémité. Sinus antérieur large et profond. Ouverture très oblique sur l'axe, large en haut, très rétrécie jusqu'à devenir une fente linéaire dans la région suturale. Labre mince, un soupçon épaissi chez l'adulte sur le bord même, d'abord légèrement saillant vers l'avant puis subsinueusement rétrocurrent vers la suture. Fissure palléale longue, égale à un peu plus d'un quart de tour, rectiligne, oblique, se terminant en arrière sur une saillie dentiforme très accusée. Callosité columellaire mince et étalée en haut, très développée vers le bas en une forte tubérosité, mais n'atteignant pas la suture qui reste visible sur la moitié environ de l'avant-dernier tour. La résorption partielle postérieure obligatoire de cette tubérosité amène la formation d'une seconde saillie dentiforme située au début et au-dessous de la fissure labiale. Quant au pli que Savornin a appelé postérieur et pour lequel le qualificatif d'interne me paraîtrait plus approprié puisqu'il marque, à l'intérieur de la coquille, la limite supérieure de résorption du cal, il est à peine indiqué et même nul chez les exemplaires non adultes chez lesquels en outre le labre est très mince et la tubérosité absente (fig. 3)."

Locus typicus: Khouribga, Khouribga Province, Béni Mellal-Khénifra Region, Morocco

Stratum typicum: Lutetian, Eocene

Thersitea gregaria (Antoine, 1943); Lutetian, Eocene; Khouribga, Khouribga Province, Béni Mellal-Khénifra Region, Morocco; Coll. MNHN no. R64559; Copyright Museum national d'Histoire naturelle Paris


Edit - History - Print - Recent Changes - Search

- This page is owned by Ulrich Wieneke
- Copyright features see here: Copyright
- It was last modified on January 04, 2017, at 02:50 PM-