Search:
Recent Changes - Keyword Listing

edit SideBar

Species / Stellaria Subagglutinans

Stellaria Subagglutinans

Stromboidea


Original Description of Xenophora (Trochotugurium)subagglutinans (Vincent et Rutot mss.) Glibert, 1938, p. 56:

  • "Coquille de taille moyenne, trochoïde, à galbe conique. Spire peu élevée, formée de cinq à six tours plans, faiblement agglutinants le long des sutures. Bauton embryonnaire conique. Ornementation des tours contituée de faibles plis d’accroissement très obliques. Hauteur de dernier tour légèrement inférieur à la moitié de la hauteur totale de la coquille. Carène de la périphérie du dernier tour tranchante, régulière, à peine ondulée. Base perforée d’une ombilic ètroit, ornée de plis d’accoissement. Overture grande.Labre échancré en demi-cercle. Bord colummelaire épais, excavé, non réfléchi sur l’ombilique."

Locus typicus: Neder-over-Heembeek, Brussels, Brussels-Capital Region, Belgium and Wemmel, Flemish Brabant Province, Belgium

Stratum typicum: "Wemmel Sand", Bartonian, (formerly Bruxellian), middle Eocene

Types: Cat. Types Invert. tert. Musée de Bruxelles, No.165. I.G. n° 6115. Neder-over-Heembeek.

Comment Glibert, 1938, p. 56

  • "Si l’on compare ce fossil à Xenophora umbilicaris Solander, 1766 (= agglutinans Lamarck), on constate qu’il s’écarte absolument de cette dernière par différents caractères qui sont tous une conséquence de la faiblesse des propriétés agglutinantes dans la forme des Sables de Wemmel. En effet, quoique, dans l’espèce de Solander, l’agglutination soit limitée à la suture même, ce qui est un caractère du sous-genre Trochotugurium, les coquilles et graviers agglutinés sont relativement volumineux, et leur empreinte reste profundement marquée dans le test, de sorte que les tours apparaissent séparés, les uns des autres, par de faux gradins, qui rompent la régularité du galbe conique de la coquille. Dans l’espace des Sables de Wemmel, les propriétés agglutinantes, également localisés à la suture, sont réduites dans de telles proportions que l’animal ne peut plus faire adhérer à son test que de petits fragments de coquilles minces et très légères, telles que Entolium corneum principalment. Encore, ces fragments ne sont-ils conservés qu’à la périphérie de la base; sur les sutures précédentes les faibles cicatrices sont presque complètement effacées, de sorte que les sutures linéares sont à peine apparents, et le galbe conique de la coquille parfaitement régulier. De si profondes différences dans des propriétés physiologiques dont l’importance est si caractéristique dans le genre Xenophora, justifient et même nécessitent pleinemente la séparation, à titre d’espéce distincte, du fossile des Sables de Wemmel."

References:

  • Maxime Glibert, 1938. Faune Malacologique des Sables de Wemmel. II. Gastropodes, Scaphopodes, Céphalopodes. Bruxelles. Mémoires du Musée Royal d’Histoire Naturelle de Belgique. Mem. No. 85. p. 56, pl. II. Fig. 2

Edit - History - Print - Recent Changes - Search

- This page is owned by Ulrich Wieneke
- Copyright features see here: Copyright
- It was last modified on November 22, 2016, at 01:30 PM-