Search:
Recent Changes - Keyword Listing

edit SideBar

Species / Xenophora Grasi

Xenophora Grasi

Stromboidea


History and synonymy

1920

Diagnosis of Xenophora grasi by Roman & Mazeran, 1920, p. 42:

  • "Coquille très aplatie, ombiliquée, de taille moyenne, composée de tours peu nombreux, s'accroissant très rapidement, si bien que la spire est très réduite par rapport au dernier tour. Les tours sont ornés de six cordons spiraux lamelleux et épineux. L'un, situé au milieu du tour, est plus accentué que les autres. Cette ornementation est fréquemment interrompue par les corps étrangers adhérant au test. Le dernier tour est déprimé, limité extérieurement par une carène large, bien développée, et denticulée sur les bords. BAse un peu convexe, ornée de quatre cordons, constitués comme des tours et dont le quatrième à partir du bord est très proéminent, formant uns carène limitant un ombilic profond et épineux. Bouche ovale, subquadrangulaire, entière, munie d'une callosité columellaire s'étalant sur la base."

Xenophora grasi in Roman & Mazeran, 1920; type; pl. IV, fig. 28, 28a

Xenophora grasi in Roman & Mazeran, 1920; pl. V, fig. 15, 15a, 15b

Comment Roman & Mazeran, 1920, p. 43:

  • "Rapports et Différences - Bien que cette espèce n'ait pas été décrite ni figurée par Matheron, nous croyons cependant devoir conserver le nom sous lequel le paléontologiste marseillais l'avait désignée dans sa collection. Le type, admirablement conservé, peut facilement s'étudier dans les galeries de Longchamp. Grâce à l'obligeance de M. Vasseur, il nous a été possible de figurer ce type dans notre travail (pl. IV, fig. 28, 28a). Ce spécimen provient, d'après l'étiquette originale, de Mornas; il appartient donc probablement à un niveau un peu supérieur à celui d'Uchaux. Mais comme nous avons retrouvé dans les grès typiques de cette dernière localité (collection de Brun à Saint-Remy de Provence) un autre échantillon en bon état de préservation se rapportant incontestablement à la même espèce, nous sommes certains que cette forme fait partie de la faune qui nous occupe. Ce deuxième échantillon (Pl. V, fig. 15, 15a, 15b), bien que de taille un peu plus faible que le tape, est tout à fait identique comme ornementation. Au point de vue générique, cette espèce, pourvue de fragments rocheux adhérents à la coquille, nous parait devoir se rattacher aux Xenophora et non aux Astralium, ainsi que le pensait Matheron."

1983

Ponder, 1983, p. 11:

  • "Xenophora grasi Matheron et al. from the Turonian of France is a peculiar, broadly umbilicate, low-spired species with strong dorsal and ventral spiral sculpture and a delicate peripheral flange. This species had acquired the habit of agglutinating objects but is otherwise (superficially?) similar to the Jurassic species Jurassiphorus caillaudianus."

References

  • Ponder, W.F., 1983. A revision of the recent Xenophoridae of the world and the Australian fossil species (Mollusca: Gastropoda); The Australian Museum Memoirs, 17, pp. 1-126, Fulltext
  • Roman, F. & Mazeran, P., 1920. Monographie paléontologique de la Faune du Turonien du Bassin d'Uchaux et de ses dépendances. Arch. Mus. d'Hist. Nat. de Lyon. 12, Mém. 2, p. 1-137, pl. 1-11, Lyon, Fulltext

Edit - History - Print - Recent Changes - Search

- This page is owned by Ulrich Wieneke
- Copyright features see here: Copyright
- It was last modified on May 13, 2014, at 10:56 AM-