Search:
Recent Changes - Keyword Listing

edit SideBar

Species / Ceratosiphon Ebrayi

Ceratosiphon Ebrayi

Stromboidea


Original Description of Ceratosiphon ebrayi by De Loriol, 1882:

  • "Testa turrita, fusiformis, alata, caudata. Spiræ anfractus 7 rapide sed regulariter crescentes, convexi, in media parte leviter uniicarinali, spiraliter cingulati lineisque transversis, elevatis, tenuissimis, subtilissime decussati. Anfractus ultimus obscure bicarinatus costellisque spiralibus filiformibus numerosis, inæqualibus, cingulatus. Apertura angusta; labrum late alatum, tridigilalum. Canalis anticus elongatus, basi dilatatus, digitatione columellari longa. Vix arcuata, munitus."
  • "Coquille turriculée, largement ailée. Spire conique relativement assez courte, composée de tours croissant régulièrement, mais assez rapidement, séparés par des sutures simples; ces tours sont nettement convexes et ornés de six cordelettes spirales principales filiformes, dont l'une, plus forte que les autres, située vers le milieu du tour, le rend un peu anguleux; cet angle n'était pas sensible dans le moule, et il l'est à peine dans les premiers tours; entre chacune de ces cordelettes principales, il s'en trouve encore une autre, beaucoup plus fine, et on remarque en outre, sur les individus très frais, des petites côtes transverses, d'une finesse extrême, qui forment, avec les cordelettes, un petit treillis des plus délicats, particulièrement sensible dans les premiers tours de la spire. Le dernier tour porte environ quatorze cordelettes spirales filiformes principales et une très fine dans chaque intervalle; deux d'entre elles, plus for les que les autres, forment deux carènes, dont la postérieure est la plus saillante, tandis que l'antérieure est à peine sensible. Ouverture étroite. Labre très dilaté, prolongé en trois digitations, dont la postérieure, assez dilatée, se recourbe fortement pour passer par-dessus l'extrémité de la spire; la digitation antérieure se recourbait en avant, et celle du milieu s'arque en arrière; ces deux dernières sont étroites et devaient être fort longues; toutes trois sont très anguleuses et paraissent avoir été tantôt dilatées et tantôt rétrécies sur leur bord. Le bord columellaire est calleux et cette callosité se prolonge jusqu'à l'extrémité de la spire, avec l'apparence d'un mince enduit vernissé. La coquille se termine en avant par un long canal grêle, très anguleux, se prolongeant dans la direction de l'axe de la coquille, très dilaté à sa base, d’ou part, sur le bord columellaire, une digitation étroite et très longue qui se dirige presque perpendiculairement à l'axe de la. coquille, en s'arquant légèrement; le sinus antérieur n’est pas appréciable."

Locus typicus: Cosne, Nièvre, France

Stratum typicum: Gault Clay Formation, Albian, Cretaceous

Aporrhais ebrayi De Loriol, 1882, pl. III, fig. 16, 17, 18, 19, 19a, 20, 20a, 20b


History and Synonymy

1909

Apporrhais ebrayi in Sinzow, 1909, pl. I, fig. 22

  • "Mangyschlak"

Edit - History - Print - Recent Changes - Search

- This page is owned by Ulrich Wieneke
- Copyright features see here: Copyright
- It was last modified on September 27, 2016, at 08:05 AM-