Search:
Recent Changes - Keyword Listing

edit SideBar

Species / Dicroloma Cirrus

Dicroloma Cirrus

Stromboidea


Original Description of Rostellaria cirrus by Eudes-Deslongchamps, 1843:

  • "Testa turrita, apice acuminata, transversim striata; anfractibus medio carinatis, ultimo inflato, bicarinato (caeteris ut in praecedente ?)."
  • "Coquille turriculée, acuminée à son sommet, transversalement striée; tours de spire carénés en leur milieu, dernier tour très-élargi, comme déprimé de haut en bas, et pourvu de deux carènes presque égales; le reste de la coquille est encore inconnu et ressemble probablement aux mêmes parties de l'espèce précédente."

Locus typicus: Ranville, Calvados, France

Stratum typicum: Great Oolite, Bathonian, Jurassic

Rostellaria cirrus Eudes-Deslongchamps, 1843, pl. IX, fig. 26


History and Synonymy

Synonyms

  • syn. Rostellaria cirrus Eudes-Deslongchamps, 1843: p. 178, pl. IX, fig. 26
  • syn. Rostellaria pupaeformi d'Archiac, 1843: p. 385, pl. XXXI, fig. 11, l1a
  • syn. Alaria trifida (Phillips) in Morris & Lycett, 1851: p. 21, pl. III, fig. 11, 11 a-c (non Phillips)
  • syn. Alaria parvula Morris et Lycett, 1851: p. 22, pl. III, fig. 12a, b
  • syn. Pterocera Heberti Piette, 1856: p. 90, pl. IV, fig. 1-3; pl. V, fig. 7
  • syn. Pterocera Simonis Piette, 1856: p. 91, pl. V, fig. 8
  • syn. Pterocera cirrus Piette, 1856: p. 95, pl. IV, fig. 9, 10; pl. V, fig. 14
  • syn. Alaria pupaeformis Piette, 1866: p. 85, pl. XIII, fig. 1-8; pl. XVII, fig. 1-3
  • syn. Alaria ? cirrus Piette, 1866: p. 90, pl. XIV, fig. 3-5; pl. XVII, fig. 9
  • syn. Alaria pupaeformis in Cossmann, 1885: p. 65
  • syn. Dicroloma pupaeforme, in Cox et Arkell, 1950: p. 81
  • syn. Dicroloma pupaeforme, in P.-H. Fischer, 1967: p. 106

1843

Original Description of Rostellaria pupaeformis by d'Archiac, 1843, p. 385:

  • "Coquille en forme de Maillot, composée de 5 tours fortement carénés au milieu, le dernier presque aussi grand que les autres réunis. Vers sa base est une seconde carène qui, prolongée en avant, ainsi que celle qui est au dessus, donne lieu à une expansion ailée digitiforme. L'une de ces espèces d'épines est arquée au haut, et l'autre se recourbe vers le bas. Ouverture allongée, étroite, subquadrangulaire. Bord gauche épais se prolongeant inférieurement en une sorte de canal un peu recourbé."

Dimensions: Hauteur, 30 millimètres; diamètre du dernier tour, non compris l'expansion aliforme, 12.

Comment d'Archiac, 1843: L'individu que nous avons représenté était complètement encroûté par un polypier du genre Bérénice. Un Rostellaire incomplet, figuré dans l'ouvrage de M. Goldfuss (pl. 170, fig. 1), mais qui n'est pas encore nommé, offre quelque ressemblance avec notre espèce, d'ailleurs voisine aussi du R. bispinosa (Phil., pl. V, fig. 14) 1er étage. Carrière du four à chaux d'Eparcy, très rare.

Rostellaria pupaeformis in d’Archiac, 1843, pl. XXXI, fig. 11

Original comment Fischer, 1969:

  • Rostellaria cirrus est prioritaire, l'ouvrage de J. A. Eudes-Deslongchamps étant paru quelques mois avant celui de d'Archiac

1851

Description of Rostellaria cirrus by Eudes-Deslongchamps, 1842 cited from Morris & Lycett, 1851:

  • "Testa turrita, transversim striata, apice acuminato; anfractibus medio carinatis, ultimo inflato, bicarinato; carina superiori eminentiori, gibbum transverse oblongum ori oppositum gerenti: ala brevissima, in aetate juniori monodactyla, deinde (aetate progredienti) didactyla, digitis longis, divaricatis, tenuibus, trigonis. Cauda longissima, recta, apice incurvo."

Alaria cirrus in Morris et Lycett, 1851, pl. III, fig. 13

Original description of Alaria parvula by Morris et Lycett, 1851, p. 22

  • "A. Testâ parvâ, turrita; anfractibus quinque convexis, angustatia, laevibus, ultimo planato, striato; striis transversis, crebris, acutis8, subcrenulatis; caudâ brevissimâ; alâ-?"
  • "Shell small, turreted, volutions (5) convex, narrow, smooth, the last volution flattened, striated, striae transverse, closely arranged, acute, and slightly crenulated; the canal nearly obsolete; wing unknown."

Locality: Minchinhampton Common, Gloucestershire, England, Great Britain

Alaria parvula in Morris et Lycett, 1851, pl. III, fig. 12a, b

1856

Description of Pterocera cirrus in Piette, 1856:

  • "Coquille turbinée. Spire composée de huit ou neuf tours convexes. Les premiers sont lisses et croissent fort lentement. Les deux derniers sont carénés et couverts de stries transversales. Le dernier est bicaréné. Entre les deux carènes on remarque deux stries proéminentes. Canal court, presque droit."

Locality: Rumigny, Ardennes and Éparcy, Aisne, France

Pterocera cirrus in Piette, 1856, pl. V, fig. 14

Original description of Pterocera heberti by Piette, 1856:

  • "Coquille fusiforme, turriculée; spire formant un angle convexe. Les huit premiers tours sont lisses et convexes; ils croissent lentement. Ce n'est que vers le septième, que la coquille prend son développement. Les trois derniers sont carénés vers le milieu. Ils sont couverts postérieurement de stries fines et transversales; entre la carène et la suture antérieure, on remarque deux fortes stries transversales. Le dernier tour a deux carènes. Aile formée par des digitations qui sont le prolongement des carènes. La première se relève en formant une courbe vers le haut de la spire. La seconde descend presque en ligne droite, et se termine en fer de lance. Un sillon traverse le milieu de ces digitations du côté de la bouche. Sur le dernier tour, en regard de l'aile, on distingue une épine qui orne la carène postérieure. Columelle calleuse. Canal long, recourbé en avant, et orné par-dessus de stries transversales."

Localities: Rumigny, Ardennes and Éparcy, Aisne, all in France

Pterocera heberti in Piette, 1856, pl. IV, fig. 1, 2, 3 and pl. V, fig. 7

Original description of Pterocera simonis by Piette, 1856:

  • "Coquille fusiforme composée de tours lisses. Les premiers sont convexes et croissent lentement; les trois derniers prennent un grand développement; ils sont carénés vers leur milieu; le dernier est bicaréné. Aile formée par deux digitations qui sont creusées en gouttière du côté de la bouche. Canal large, long et légèrement rejeté en arrière."

Locality: Rumigny, Ardennes, France

Pterocera simonis in Piette, 1856, pl. V, fig. 8

1866

Description of Alaria ? cirrus by Piette, 1866:

  • Testâ fusiformi; apice acuminatâ; anfractibus primis laevigatis, convexis; ultimis carinatis, transversim striatis; ultimo inflato, bicarinato."
  • "Coquille turbinée, fusiforme. Spire composée de huit ou neuf tours convexes. Les premiers sont lisses et croissent fort lentement; les deux derniers, qui sont très-développés, sont carénés et couverts de filets transversaux. Le dernier est bicaréné. Ouverture sub-quadrangulaire. La portion connue du canal est droite. Aile inconnue. Sur la base du dernier tour sont des filets transversaux, disposés de telle manière, qu'entre deux moyens, il y en ait trois petits. Entre les deux carènes, les ornements sont analogues: trois minces filets séparent un cordonnet ile la carène antérieure; viennent ensuite encore trois fort minces filets qui en précèdent un gros, puis deux très-ténus qui précèdent un moyen, et enfin la carène postérieure qui est proéminente et qui est sillonnée par quatre filets fort étroits. Sur la partie postérieure du dernier tour sont sept gros filets alternant avec de plus minces très-peu visibles. L'avant-dernier tour a, sur sa partie antérieure, deux filets proéminents, entre lesquels s'en intercalent de plus petits, et, sur sa partie postérieure, six filets assez gros. La particularité la plus remarquable de cette espèce, c'est qu'aucun de nos spécimens ne présente de renflement ni d'épine sur la carène postérieure de son dernier tour, en sorte qu'on pourrait être tenté de la classer parmi les fuseaux, si ses carènes el ses ornements ne la rapprochaient des Alaires."

Localities: Rumigny, Ardennes; Ranville, Calvados and Éparcy, Aisne, all in France

Measurements: height of the figured fragmetn 15 mm; height of last whorl 9 mm; width last whorl 12 mm.

Alaria cirrus in Piette, 1866, pl. 14, fig. 3, 4, 5

Alaria cirrus in Piette, 1866, pl. 17, fig. 9

Description of Alaria pupaeformis in Piette, 1866:

  • "Testâ fusiformi; anfractibus 9; primis laevigatis, convexis; ultimis striatis, medio carinatis; ultimo bicarinato; carinâ posteriore spinosâ gibbosâque; aperturâ subquadratâ; canali elongato, recurvo; alâ duobus digitis formatâ. Columellâ subcallosâ."
  • "Coquille turriculée, fusiforme. Spire formant un angle convexe, composée de neuf tours, dont les six premiers sont lisses, convexes et croissent lentement; c'est vers le septième que la coquille prend son développement. Les trois derniers tours sont striés; le septième et le huitième sont carénés au milieu; le dernier a deux carènes qui se renflent légèrement sur le dos et deviennent épineuses non loin de la columelle; l'épine de la carène postérieure est plus forte que celle de l'autre carène. Ouverture sub-quadrangulaire. Aile formée de deux digitations qui sont le prolongement des carènes: celle qui est placée à la partie antérieure de la coquille se dirige en ligne droite, presque perpendiculairement au bord libre, et se termine en fer de lance; l'autre se recourbe vers la pointe de !a spire; un sillon traverse le milieu de ces digitations, du côté de l'ouverture. Columelle légèrement calleuse. Canal long, recourbé, obliquement strié. Le seul adulte, chez lequel je l'ai trouvé à peu près intact, a une particularité très-remarquable: l'extrémité du canal est complètement fermée par un encroûtement calcaire; et, à l'endroit où il se recourbe, la coquille présente une échancrure due probablement au passage du siphon respiratoire que l'obstruction de son conduit empêchait de s'étendre plus loin, sous l'abri du test. Je ne considère donc cette sorte de sinus que comme un effet de l'âge. Loin d'y voir un caractère générique, je ne crois pas que ce soit un caractère spécifique. J'appuie cette opinion sur l'absence de tout sinus chez un individu que j'avais d'abord considéré comme une espèce, mais que je regarde actuellement comme un jeune. Les filets enroulés transversalement sur l'avant-dernier tour sont disposés de la manière suivante: entre la suture antérieure et la carène, il y en a deux gros très-visibles, et peut-être quelques autres plus petits, que le mauvais état du test empêche d'apercevoir; sur la partie postérieure du tour, il y en a sept d'égale dimension. Le dernier tour a huit minces filets sur sa partie postérieure, et trois gros alternant avec de plus petits entre les deux carènes; sa base est ornée par une alternance de minces filets et de plus gros. Pour celle espèce, comme pour beaucoup d'autres, le nombre des filets transversalement placés n'a rien de caractéristique; cependant les deux de la partie antérieure de l'avant-dernier tour paraissent constants."

Localities: Rumigny, Ardennes; Cour-des-Prés, Aubenton, Aisne and Éparcy, Aisne, all in France

Measurements: height of the type 31 mm; height of last whorl with the known channel part 18 mm; height of last whorl without channel part 11 mm; width last whorl with wing 23 mm; width last whorl without digitations 14 mm.

Alaria pupaeformis in Piette, 1866, pl. 13, fig. 1, 2, 3, 4 and pl. 17, fig. 1

Cette espèce présente plusieurs variétés.

Première variété:

  • "Cette coquille a été décrite, en 1855, sous le nom de Pterocera Simonis. Elle est remarquable par l'absence de sinus à son canal qui n'est pas encroûté. Ses digitations sont fragiles et largement creusées en gouttières. Les épines columellaires des carènes du dernier tour sont à peine visibles. La coquille est moins allongée que celle du type. Un briozoaire, qui la couvre, empêche de voir ses stries transversales."

Alaria pupaeformis in Piette, 1866, pl. 13, fig. 5

Deuxième variété:

  • "Cette coquille est remarquable par la longueur de l'épine qu'elle a près de la columelle, sur la carène postérieure. A en juger par l'épaisseur des digitations, elle devait appartenir à un individu plus jeune que la coquille typique. Cinq gros filets, alternant avec quatre très-minces, s'enroulent sur la partie postérieure de l'avant-dernier tour. Ses dimensions sont un peu plus considérables que celles du type."

Alaria pupaeformis in Piette, 1866, pl. 13, fig. 6, 7

Troisième variété:

  • "Cette coquille constitue une variété très-remarquable: le dernier tour est le seul qui soit caréné; l'aile, au lieu de s'attacher sur la partie antérieure de l'avant-dernier tour seulement, s'applique contre l'avant-dernier tour tout entier et contre la partie antérieure de celui qui le précède. L'ouverture est très-étroite. La callosité columellaire a une épaisseur insolite."

Alaria pupaeformis in Piette, 1866, pl. 13, fig. 8 and pl. 17, fig. 2, 3

1909

Alaria cirrus in Brösamlen, 1909, pl. XII, fig. 17


Specimens from institutional collections

Dicroloma cirrus (Eudes-Deslongchamps, 1843); upper Bathonian, Jurassic; Rumigny, Ardennes, France; Coll. MNHN; Copyright Museum national d'Histoire naturelle Paris


References:


Edit - History - Print - Recent Changes - Search

- This page is owned by Ulrich Wieneke
- Copyright features see here: Copyright
- It was last modified on September 27, 2016, at 12:41 PM-