Search:
Recent Changes - Keyword Listing

edit SideBar

Species / Pietteia Hamus

Pietteia Hamus

Stromboidea


Original Description of Rostellaria hamus by Eudes-Deslongchamps, 1843:

  • "Testa turrita, anfractibus transverse striatis, medio angulato-nodulosis, nodulis plus minusve crebris, ultimo anfractu gibbo, bicarinato, carina superiori majori; ala parva in digitum unicum, robustum, supra recurvum, seu hamatum, evadente; cauda longiori, curva; apertura trigona."
  • "Coquille turriculée, striée partout transversalement; tours de spire carénés dans leur milieu, carène ornée de tubercules assez aigus, plus ou moins nombreux; dernier tour gibbeux (fig. 32. etc. a), pourvu de deux carènes, dont la superieure est beaucoup plus saillante que l'inférieure."
    • Var. a: "Carina majore ultimi anfractus absque nodulis" de l'oolite ferrugineuse.
      • Subvar. 1: "Nodulis anfractum paucioribus." fig. 35
      • Subvar. 2: "Nodulis anfractum frequentioribus." fig. 32, 33, 34
    • Var. b: "Carina majore ultimi anfractus nodulosa, nodulis parvis, crebris." fig. 36 de la grande Oolite.

Locus typicus: Les Moutiers-en-Cinglais, Calvados, France

Stratum typicum: Oolite ferrugineuse, Bajocian, middle Jurassic

Rostellaria hamus Eudes-Deslongchamps, 1842

  • fig. 32, 33, 34 Var. a2; Oolite ferrugineuse
  • fig. 35 Var. a1; Oolite ferrugineuse
  • fig. 36 Var. b; grande Oolite

Comment:


History and Synonymy

1850

Pterocera humus [sic] in Orbigny, 1850, pl. 430, fig. 2, 3, 4

1851

Description of Rostellaria hamus by Eudes-Deslongchamps, 1843 cited in Morris & Lycett, 1851:

  • "Testa turrita, anfractibus transverse striatis, medio angulato-nodulosis, nodulis plus minusve crebris, ultimo anfractu gibbo, bicarinato, carina superiori majori; apertura trigona. Carina majore ultimo anfractu nodulosa, nodulis parvis, subobsoletis."

Alaria hamus in Morris & Lycett, 1851, pl. III, fig. 2, 2a, 2b

1864

Description of Alaria hamus (Eudes-Deslongchamps, 1843) by Piette, 1864:

  • "Testâ turritâ; anfractibus transverse striatis, medio angulato nodosis; ultimo anfractu gibbo, bicarinato; carinâ superiore majorè; alâ parvâ, in digitum unicum, robustum, supra hamatum, evadente; caudâ longiore, curvâ ; aperturâ trigonâ."
  • "Coquille turriculée, fusiforme, composée de onze ou douze tours convexes. Les deux premiers sont lisses; les derniers sont anguleux vers le milieu et ornés de minces filets transversaux qui se croisent avec des côtes longitudinales, fort marquées sur la partie antérieure des tours, peu apparentes sur leur partie postérieure. Le dernier tour est bicaréné, et n'a pas de côtes longitudinales. Sa carène postérieure porte deux renflements épineux, l'un situé sur le côté opposé à l'aile, l'autre entre ce premier renflement et l'aile. Toute la coquille est couverte de stries d'accroissement excessivement fines. Ouverture triangulaire, allongée. Aile consistant en une digitation épaisse, carénée, qui se dirige d'abord perpendiculairement à l'axe de la spire et se recourbe ensuite brusquement vers la pointe de la coquille, de manière à former un crochet. Canal recourbé. Suivant les figures données par M. Deslongchamps père, il serait courbé en arrière; mais ces figures ont été faites, autant sur les individus de la collection de M. Tesson que sur ceux de la sienne, et je n'ai pas eu entre les mains les types de M. Tesson, qui sont maintenant en Angleterre; or, parmi les types que m'a communiqués M. Eudes Deslongchamps, un seul a le canal complet; il est courbé sur le côté et un peu en avant. Quelques échantillons dont le canal est incomplet semblent indiquer une courbure en arrière. J'ai établi, d'après l'ornementation de la spire, plusieurs variétés dans cette espèce; je vais les décrire isolément, en faisant connaître leurs dimensions et leurs gisements à la suite de chaque description. De la sorte, si par la suite on trouve des coquilles plus complètes, présentant, outre les diversités que je signale, des caractères propres à les faire ériger en espèces, il ne pourra y avoir de confusion."
  • "Première variété. — Cette variété et les deux suivantes peuvent être indifféremment prises pour le type de l'espèce, tant elles sont voisines; ce sont les fossiles avec lesquels M. Deslongchamps a établi l'espèce. Celle-ci a été figurée pl. 3, fig. 9, et pl. 5, fig. 9. Sur l'avant-dernier tour, entre la carène et la suture antérieure, il y a d'abord quatre cordonnets transversaux: le premier, qui accompagne la suture, est séparé des trois autres par un intervalle uni; viennent ensuite deux cordonnets assez gros, peu éloignés l'un de l'autre, puis un troisième plus petit. Sur la partie postérieure du tour, sont quatre cordonnets transversaux qui se serrent les uns contre les autres, entre un espace lisse qui borde la carène et une cordelette unie qui encadre la suture de manière à la rendre canaliculée. Les côtes longitudinales, au nombre de douze environ, vont d'une suture à l'autre, mais sont peu visibles sur la partie postérieure des tours ; elles sont étroites, un peu obliques, et deviennent épineuses en rencontrant la carène sur laquelle elles se brisent. Cette carène s'élève tour à tour sur le sommet des côtes et s'abaisse dans leurs intervalles. Digitation très-épaisse. Canal s'infléchissant en avant et à peine recourbé vers son extrémité."

Measurements: height 36 mm; height last whorl 12 mm; width last whorl 12 mm

Locality: Bayeux, Calvados, France

Alaria hamus in Piette, 1864, var. 1, pl. 3, fig. 9 and pl. 5, fig. 9

  • "Deuxième variété, — Figurée, pl. 3, fig. 10, et pl. 5, fig. 8, elle a moins de côtes longitudinales que la précédente; ses cordonnets transversaux paraissent disposés de la même manière. Son canal est brisé, mais il en reste assez pour qu'on voie qu'il s'infléchit en arrière"

Measurements: height figured fragment 31 mm; height last whorl 11 mm; width last whorl 12 mm; width shell with wing 22 mm

Locality: Bayeux, Calvados, France

Alaria hamus in Piette, 1864, var. 2, pl. 3, fig. 10 and pl. 5, fig. 8

  • "Troisième variété. — Elle est représentée pl. 5, fig. 10, 11. — Suture profonde. Dix côtes longitudinales, obliques, plus épaisses que celles de la première variété, très-accentuées sur la partie antérieure des tours. Les cordonnets transversaux de l'avant-dernier tour sont disposés de la manière suivante: sur la partie antérieure du tour, deux gros cordonnets s'étendent entre un espace lisse qui borde la suture et des cordonnets filiformes à peine visibles qui bordent la carène; sur la partie postérieure, il y a 7 filaments transversaux entre la carène et la suture."

Measurements: height figured fragment 24 mm; height last whorl 12 mm; width last whorl 12 mm;

Stratigraphy: “Oolithe ferrugineuse”, Bajocian, middle Jurassic

Alaria hamus in Piette, 1864, var. 3, pl. 5, fig. 10, 11

  • "Quatrième variété. — Elle est figurée pl. 5, fig. 3-5 et pl. 3, fig. 7-8. — Coquille plus courte que celles des variétés précédentes. Douze côtes longitudinales, s'épanouissant sur la carène en nœuds ou tubercules émoussés, lisses et se prolongeant peu sur la partie postérieure des tours. Les filaments transversaux de l'avant-dernier tour sont disposés de la manière suivante: sur la partie antérieure, un cordonnet borde la suture; vient ensuite un espace qui paraît lisse et qui, vu au microscope, est couvert de stries transversales excessivement fines; on voit ensuite trois moyens cordonnets, puis de très-fines stries précédant la carène. Sur la partie postérieure, on compte de 5 à 7 cordonnets transversaux. Carène antérieure du dernier tour bien accentuée, beaucoup plus apparente que dans les variétés précédentes. Carène postérieure portant deux renflements épineux qui donnent au fossile, quand on le regarde de la base, une forme triangulaire. L'importance de la carène antérieure, la forme tuberculeuse des côtes, le peu de grandeur de la spire, donnent à cette variété un cachet tout particulier. Si, quand on en connaîtra l'aile et le canal, on y trouve encore des caractères différents de ceux des autres variétés, il faudra en faire une espèce."

Measurements: height figured fragment 29 mm; height last whorl 12 mm; height of spire 22 mm; width last whorl 14 mm;

Localities: Saint-Vigor-le-Grand and Les Moutiers-en-Cinglais, Calvados, France

Alaria hamus in Piette, 1864, var. 4, pl. 5, fig. 3, 4, 5 and pl. 3, fig. 7, 8

  • "Cinquième variété. — Elle est figurée pl. 5, fig. 1-2. Parmi les spécimens que M. Eudes Deslongchamps m'a remis, sous le nom de Rostellaria hamus, il s'en trouve un qu'on prendrait au premier abord pour un Cerithium, parce qu'il manque du dernier tour. J'ai pensé que c'était un jeune; et comme il présente des différences assez notables avec les autres, je le décris comme variété, sans me dissimuler cependant qu'il peut appartenir à une autre espèce, et peut-être même à un autre genre. Les trois premiers tours sont unis; les deux suivants ont des côtes longitudinales, mais ils ne sont pas anguleux au milieu; les autres sont carénés et ont pour ornement, outre les filets transversaux, 9 ou 10 côtes longitudinales, très-accentuées sur la partie antérieure des tours, minces, obliques, prenant naissance près de la suture antérieure, formant épine au milieu des tours et disparaissant avant d'arriver à la suture postérieure. Les filaments transversaux de l'avant-dernier tour sont ordonnés de la manière suivante: sur la partie antérieure, un mince cordonnet, le long de la suture, précède deux cordonnets plus gros; un quatrième cordonnet forme la carène, et relie entre elles les pointes des côtes. Sur la partie postérieure, on remarque, après la carène, trois filets assez gros entre lesquels on en voit parfois d'autres plus fins. Un cordonnet borde la suture postérieure."

Measurements: height 21 mm; height last whorl, including channel, 9 mm; height of channel 3 mm; width last whorl 9 mm;

Locality: Bayeux, Calvados, France

Alaria hamus in Piette, 1864, var. 5, pl. 5, fig. 1, 2

  • "Sixième variété. — Elle est figurée pl. 5, fig. 6-7, et pl. 6, fig. 18, 19. — Huit ou neuf côtes longitudinales sur chaque tour. Ces côtes assez minces prennent naissance près de la suture antérieure, deviennent proéminentes sans être épineuses, sur le milieu des tours, et s'effacent avant d'arriver à la suture postérieure. Les cordonnets transversaux de l'avant-dernier tour sont ordonnés de la manière suivante: sur sa partie antérieure, dans une dépression qui borde la suture, sont deux filaments si minces qu'on les voit à peine. Viennent ensuite six cordonnets assez gros alternant avec des cordonnets presque imperceptibles. Le sixième gros cordonnet forme carène et relie entre eux les sommets des côtes, sur l'angle des tours. On compte sept filets sur la partie postérieure de l'avant-dernier tour; le sixième est plus accentué que les autres; le septième, qui est le plus voisin de la suture, est dans une dépression. La spire est moins élancée que celle des trois premières variétés. La carène antérieure et les cordonnets du dernier tour sont assez fortement accusés. Légère callosité sur la columelle. Cette variété, qui appartient à un horizon plus élevé que les précédentes, constitue peut-être une espèce particulière. Toutefois, tant qu'on n'en connaîtra pas l'aile et le canal, il serait imprudent de la séparer des Alaria hamus."

Measurements: height without channel 20 mm; height last whorl 9 mm; width last whorl 9 mm

Locality: Les Clapes, Tellancourt, Meurthe-et-Moselle, France

Alaria hamus in Piette, 1864, var. 6, pl. 5, fig. 6, 7 and pl. 6, fig. 18, 19

1909

Description of Alaria hamus (Eudes-Deslongchamps, 1843) by Brösamlen, 1909"

  • "Das spindelförmige Gehäuse baut sich aus 9 verhältnismäßig hohen Windungen auf. Dieselben sind durch eine etwas oberhalb der Mitte verlaufende Kante in eine konkave Oberseite und eine flache Außenseite geteilt. Jene ist glatt bis auf Spuren von schwachen Längslinien, diese trägt etwa 12 vom Kiel scharfkantig begrenzte, nach der Naht zu allmählich auskeilende Querfalten, die von 3 oder 4 kräftigen Spirallinien gekreuzt werden. Der letzte Umgang ist glatt und mit 2 Kielen versehen; nur der obere ist jedoch kräftig entwickelt und der Mündung gegenüber mit einer Anschwellung versehen. Die Spindel ist zu einem langen, nach vorn und links geschwungenen Kanal verlängert (von der Mündungsseite betrachtet). Der Lippenfortsatz steckt im Gestein."

Locality: Attenhofen, Bavaria State, Germany

Stratigraphy: Brauner Jura ß, Jurassic

Alaria hamus in Brösamlen, 1909, pl. XII, fig. 7

Original comment of Brösamlen, 1909:

  • "Das Stück ist interessant, sofern es das Vorkommen einer in Frankreich und England längst bekannten, wichtigen Form des Unteroolith in Schwaben sicherstellt. Piette unterscheidet 6 Varietäten ; mit keiner jedoch zeigt die vorliegende Schale so große Übereinstimmung wie mit den von Hudleston abgebildeten englischen Formen, die gleichfalls verhältnismäßig höhere Windungen haben als die französischen."

Alaria striocostula in Brösamlen, 1909, pl. XII, fig. 8


Specimens from institutional collections

Pietteia hamus (Eudes-Deslongchamps, 1843); Cast; Bathonian, middle Jurassic; Kinding, Eichstätt district, Bavaria State, Germany; Coll. BSPG no. 2003 XXV 86; see Gründel, 2003, pl. 11, fig. 14, 15


Specimens from private collections

Pietteia hamus (Eudes-Deslongchamps, 1843); Garantiana zone, "Oolithe ferrugineuse de Bayeux", Bajocian, middle Jurassic; Port-en-Bessin-Huppain, Calvados, France; 28 mm; Coll. Lionel Maerten

Pietteia hamus (Eudes-Deslongchamps, 1843); Niortense zone, "Oolithe ferrugineuse de Bayeux", Bajocian, middle Jurassic; Evrecy, Calvados, France; 32 mm; Coll. Lionel Maerten

Pietteia hamus (Eudes-Deslongchamps, 1843); upper Bajocian, middle Jurassic; Sainte-Honorine-des-Pertes, Calvados, France; Coll. Reinhard Schmode

Pietteia hamus (Eudes-Deslongchamps, 1843); upper Bajocian, middle Jurassic; Sainte-Honorine-des-Pertes, Calvados, France; Coll. Reinhard Schmode

Pietteia cf. hamus (Eudes-Deslongchamps, 1843); Bajocian/Bathonian, middle Jurassic; Kinding, Eichstätt district, Bavaria State, Germany; Coll. Ulrich Wieneke

Pietteia hamus (Eudes-Deslongchamps, 1843); Bajocian, middle Jurassic; Sengenthal, Upper Palatinate, Bavaria State, Germany; Coll. Ulrich Wieneke

Pietteia hamus (Eudes-Deslongchamps, 1843); Bajocian, middle Jurassic; Sengenthal, Upper Palatinate, Bavaria State, Germany; Coll. Ulrich Wieneke

Pietteia hamus (Eudes-Deslongchamps, 1843); "Parkinsonien Oolith, direkt unter der Convergence Zone", Bajocian, middle Jurassic; Sengenthal, Bavaria State, Germany; Coll. Ulrich Wieneke

Pietteia hamus (Eudes-Deslongchamps, 1843); "Parkinsonien Oolith", Bajocian, middle Jurassic; Sengenthal, Bavaria State, Germany; Coll. Ulrich Wieneke

Pietteia cf. hamus (Eudes-Deslongchamps, 1843); Bajocian, middle Jurassic; Sengenthal, Upper Palatinate, Bavaria State, Germany; 13 mm; Coll. Philippe Simonet Philippe Simonet

Pietteia cf. hamus (Eudes-Deslongchamps, 1843); Bajocian/Bathonian, middle Jurassic; Kinding, Eichstätt district, Bavaria State, Germany; Coll. Philippe Simonet

References:


Edit - History - Print - Recent Changes - Search

- This page is owned by Ulrich Wieneke
- Copyright features see here: Copyright
- It was last modified on November 01, 2017, at 11:10 AM-